Les principes du Jeûne en Naturopathie

Les principes du Jeûne en Naturopathie

Jeûner c’est s’abstenir de toute nourriture durant une période plus ou moins longue, d’une journée à plusieurs dizaines de jours. Cependant, dans la conception habituelle du jeûne, il y a conservation d’un apport d’eau quotidien, c’est-à-dire le jeune hydrique.

Pendant le jeune, l’organisme se nourrit de ses propres cellules : c’est le principe de l’autolyse cellulaire. L’intérêt de celle-ci c’est que la lyse cellulaire, la destruction des cellules, s’effectue sur les tissus superflus, malades et ou parfois dangereux. Ainsi, les excès de graisse en réserve seront utilisés bien avant que ne soit entamé les masses musculaires, celle-ci, si le jeûne se prolonge, pourront également être utilisé en partie.

Suivant ce principe, les excroissance inutiles ou dangereuses apparues en cours de vie de l’organisme peuvent être détruites. Il en va ainsi pour les kystes, polypes, fibromes, et tumeurs divers… En ce sens, certains auteurs ont pu comparer le jeune à une chirurgie sans bistouri.

Cependant les organes nobles comme le cerveau, les tissus nerveux, les glandes, le cœur ne sont pas affectés par cette lyse. Le jeune est un processus d’auto-nettoyage sélectif de l’organisme.

En même temps que s’effectue cette autolyse organique, il se produit une élimination accrue de toxines qui encombrent habituellement l’organisme, même à notre insu.

La réduction de la toxémie favorise le renforcement du terrain organique et le jeune est une technique de santé qui favorise notre immunité naturelle.

 19731857_840022246156688_7629977495128855923_n

C’est pourquoi le jeûne n’ai pratiqué avec succès dans le cas de certaines formes de maladies infectieuses. Rénovateur des organes, nettoyeurs du milieu intérieur, le jeune possède encore une propriété importante ; celle de permettre aux organes régénérer de se réajuster entre eux pour favoriser la marche harmonieuse des grandes fonctions.

Les troubles des systèmes : nerveux, glandulaires, des appareils : digestif, Pulmonaire, circulatoire… cessent souvent par la pratique du jeûne.

 

zack-minor-15099-unsplash

 

 j’ai parlé du jeûne sur radio France Bleu:ici

logo-france-bleu-seo

 


    

A bientôt!