Régénérer son organisme, prévenir la fatigue et les rhumes dés les premiers frimas

Déjà nous changeons de saison ! L’automne, c’est une saison de transition, qui permet à la nature et à l’homme de se préparer à  l’hiver. C’est le temps d’écrire une nouvelle histoire, de repartir sur des bases énergétiques saines pour traverser sereinement la saison froide. Le moment idéal pour se détoxifier et se régénérer,prévenir la fatigue et les rhumes dès à présent.

 auttomne lumineux

  • Manger équilibré et léger, consommer les produits  de saison :

-  Boire une eau chaude au lever activera les fonctions digestives en douceur,

-Faire si possible un vrai petit déjeuner un thé vert, une tisane, un Yogi Tea[1], un Yannoh ; faire griller du pain complet au levain bio, tartiner avec du beurre ou une purée d’amande, compléter selon l’appétit avec un yaourt, un fromage frais  de chèvre/brebis ou un œuf, à la coque. Éventuellement si pas faim le matin, emporter un fruit comme une pomme,  une banane, du raisin, des amandes ou/et des noisettes vers 10h00.

- Déjeuner avec des crudités et un plat principal à base de protéine  et légume cuit;

- Dîner de bonne heure avec une bonne soupe épaisse, complète, et au lit ! Avec ce qui réchauffe : potimarron, châtaignes, céréales complètes, riz, sésame noir, sarrasin, algues pour les oligoéléments. Faites là doucement mijoter, à la vapeur, ajouter des flocons de céréales, des épices comme du curcuma, du cumin, du thym, du poivre, du curry…de l’oignon et de l’ail ; insérer une cuillère à café/personne de purée de cajou ou d’amande, ou d’huile de coco, dans l’assiette. Si encore faim : un yaourt, un fromage de brebis/chèvre ou une compotée de pomme ou poire ou un fruit cuit (une pomme ou banane au four à la cannelle, par ex.). Ne pas manger d’aliments trop variés le soir.

- Avoir dans son placard et son frigo:

  • Des fruits et légumes frais et de saison, des céréales et légumes secs, pour être en cohérence avec les cycles de la nature . Il faut se réchauffer avec des légumes racines et c’est important, cultivés si possible localement pour savoir d’où viennent les choses. Privilégier les radis noirs, navets et pommes de terres pour de bonnes soupes. Consommer des brocolis, argousiers, kiwis, du persil , du citron, pour la vitamine C.
  • Des viandes blanches et poissons gras  à midi: maquereau, sardines, hareng, flétan, saumon label rouge,
  • Préférer des protéines végétales le soir plus digestes (céréales, légumes secs, farineux, graines et oléagineux, algues et tofu, tamari…)
  • Des huiles vierges Première pression à froid, bio, de colza ou noix au frigo, et huile d’olive, du tamari,
  • Des épices,  fines herbes, et super aliments : de l’ail, échalote, persil, ciboulette, thym, romarin, origan, sarriette,  oignons, algues (salade du pêcheur), de la spiruline en paillettes, du germe de blé, des graines germées,
  • Boire au moins 1 litre d’eau peu minéralisée par jour. Limiter le café, préférer le thé vert anti oxydant, et boire des tisanes de thym, de romarin, de citron, du thé vert, des infusions à la cannelle, au gingembre, clou de girofle, de l’eau chaude citronnée hors repas : sucrer si besoin avec une cuillère à soupe de miel de thym ou du sirop d’agave.
  • Consommer du pollen frais de ciste : 1à soupe bien mastiquée, dans une compote ou un yaourt au petit déjeuner au déjeuner.

Changer ses habitudes : Certaines combinaisons alimentaires demandent beaucoup d’énergie, encrassent le corps et rendent la digestion plus difficile.

Pour tirer tous les bienfaits énergisants de cette nouvelle alimentation,: 

  • Eviter d’associer céréales (riz, blé, orge, quinoa, sarrasin mais…), et protéines, et privilégier au contraire les repas à base de légumes et céréales ou de viandes blanches et de légumes.
  • Eviter l’association acide et amidon, comme pâtes et sauce tomates
  • Quant aux fruits, veillez à ne pas les consommer en fin de repas car ils seront digérés plus rapidement et notre organisme ne pourra pas en assimiler tous les bienfaits nutritionnels.

vigne-et-raisin

  • Prévoir un Temps Diététique 

 Comment améliorer sa santé ? 

  • Un bouillon le dimanche soir, pas de petit-déjeuner le lendemain, boire de l’eau tiède avec un jus frais de citron au réveil , et on reprend tout doux le midi.

OU

  • Un soir, et pourquoi pas une journée par semaine,  voir un week end, : tenter une monodiète de raisin ou de riz semi complet bio, ou de compote de pomme sans sucre ajouté : manger à volonté tout au long de la journée un seul de ces 3 aliments :

Boire 1,5 litre d’eau peu minéralisée au cours de la journée par petites gorgées et du thé vert, des infusions au gingembre, cannelle, par exemple. S’oxygéner, se reposer et se coucher tôt.

Qu’est-ce que la mono diète ?

Elle consiste à manger un seul un aliment par repas au cours d’une ou plusieurs journées. La quantité n’est pas limitée, on mange de cet aliment autant que l’on veut et aussi souvent qu’on en éprouve le besoin. La cure de raisins est l’une des plus connue, il y a aussi celle de riz (semi)complet ou celle de pommes. En général, ce sont les fruits, les légumes et les céréales qui sont privilégiés. La mono diète peut être effectuée de manière curative autant que préventive.

Pourquoi la mono diète ?

Parce qu’elle permet le nettoyage rapide de l’organisme, son décrassement et l’élimination des toxines qui l’encombrent.  . Ainsi, on peut prévenir ou soigner les infections hivernales
Lorsqu’on ne consomme qu’un seul aliment au cours d’un repas, même en grande quantité, on élimine. Alors que si l’on mange peu, mais en faisant des mélanges alimentaires, on assimile.

La meilleure thérapeutique pour se désintoxiquer, c’est encore le jeûne. Mais il est difficile à mettre en pratique, ne convient pas à tout le monde et doit se réaliser sous contrôle médical. Je propose donc la mono diète car elle est plus simple à réaliser, donc à la portée de tous et aussi, bien plus douce.

-faire-bouger-mes-enfants

  • Bougez, sortez au grand air bien couvert

30 mn /jour suffisent : aller au travail pédibus gambus ou à vélocipède !

  • Marcher, courir, pédaler la semaine, et le week end, partez sur des sentiers, dans une forêt ou encore sur un lac… Profitez de la lumière douce et des couleurs de l’arrière-saison aller aux champignons, vous oxygéner, et activer le poumon qui est l’organe clé de l’automne. Pensez à vous couvrir la tête et la gorge.
  • Les bienfaits liés à la pratique d’une activité à l’extérieur sont nombreux, notamment entre amis et en famille : C’est souvent plus motivant et plus convivial. Et, au doux soleil d’automne, vous faites le plein de vitamine D, prévenez la dépression saisonnière, grâce aux  rayons vont activer la production de sérotonine, l’hormone du bonheur, de la détente,  et du sommeil!
  • Profitez -en pour bien respirer par le ventre: les intestins sont aussi les organes de la saisons automnale.
  • Se détendre,  se reposer, se centrer, et bien dormir

automne bébé dormir

Les jours raccourcissent, et nous devons suivre le rythme des saisons : Se coucher tôt et au calme, manger peu salé, bien boire, tout cela agit contre l’anxiété, la nervosité et le stress, et surtout préserve l’énergie vitale (située dans nos reins).

    • Aérer la chambre 5 mn avant de dormir,
    • Diffuser 20 mn avant le coucher des huiles essentielles chémotypée, anti infectieuses et détente (niaouli, Ravinstara, lavande vraie, lavandin). Sans diffuseur, mettre 3 gouttes d’une huile choisie sur un mouchoir près de l’oreiller et respirer une minute ou au besoin en cas de réveil nocturne.
    • Mettre une bouillotte chaude sur le foie (côté droit) au coucher,
    • Pratiquer au coucher une respiration abdominale profonde et douce pendant 12 cycles
    • Faire une pause; et méditer 3 mn sur sa journée: Une méditation quotidienne, même brève,  permettra mieux se calmer et se recentrer. Faire le point et retrouver 1 à 3  idées positives; planifier le lendemain; si besoin l’écrire pour ne plus y penser et mieux s’endormir.
    • En cas de fatigue naissante: Les reins sont entrain de se »vider »: on peut les recharger en se tapotant le bas des côtes, ou en les massant avec une huile végétale dans laquelle on aura mis deux ou trois gouttes d’huile essentielle comme l’épinette noire, et en général toutes celles à base de pins qui relancent l’immunité, réancrent et rechargent énergétiquement.
  • Utiliser des huiles essentielles anti virales et stimulantes du système immunitaire

huiles essentielles hiver

 

Cure d’un mois en 2 temps

Voie cutanée : les 15 premiers jours du mois

  • HECT de Ravisntara, 1 goutte : antiviral naturel puissant, antibactérien et antifongique, tonique et stimulant, venant de Madagascar ; les malgaches l’appelle « la bonne feuille » ;
    • HECT de citron, 1 goutte : anti infectieux majeur, attention le citron en HECT est photosensibilisant (donc pas après ou avant le soleil ou UV) ;
    • HECT de thym à Bornéol, 1 goutte: positivante, tonus antifatigue et anti infectieuse.
  • Mélanger avec une noix de votre crème de jour ou d’huile de massage 1 seule goutte de chaque. Appliquer en massant l’intérieur des poignets et les cervicales ou/et le creux de la poitrine.. Si vous êtes habituellement sensible aux infections hivernales, massez-vous matin et soir.

Voie orale, à partir de la deuxième quinzaine du mois, et pendant 15 jours: 2 huiles essentielles chémotypées[3] bio

  • Prendre sur 2 comprimés neutres (à base de cellulose),  ou dans un c.à café de miel ou d’huile d’olive :
    • HECT de citron : 2 gouttes sur un cp
    • HECT de cannelle  de Ceylan: 1 goutte sur un cp (positivante, stimulante, antibactérienne à large spectre).

 

je vous souhaite un bel automne lumineux et plein de vitalité!

Anne


[1] Contenant du gingembre, du chai, de la cannelle, du clou de girofle, du houblon… 31 compostions possibles.
[3]  Huiles essentielles Chémotypées = HECT